Faut-il voyager pour être heureux ?

Published by Pierric Bergeron on

Les élèves de la Classe de la Solidarité internationale (du Pôle innovant lycéen) ont visité une exposition à la fondation EDF, le mercredi 28 septembre 2022. « Faut-il voyager pour être heureux ? ».

Cette exposition sur les différents types de voyage prend place à la Fondation EDF, dans le 7ème arrondissement, 6 rue Juliette Récamier à Paris, du 20 mai 2022 au 29 janvier 2023.

On peut y voir des œuvres contemporaines aux dimensions visuelles, auditives et olfactives. Toutes basées sur le thème du voyage, plusieurs problématiques sont abordées : 

– problématiques sociales (certaines photographies sur un groupe de personnes en Amérique du nord qui sautent à bord de trains en marche. Ils voyagent et vivent avec peu de moyens.),

-problématiques économiques (comme une photographie prise à Bali dénonçant la mondialisation et un tourisme rapportant au final plus d’argent à une chaîne occidentale par le choix de compagnies aériennes, d’un hôtel, d’un restaurant etc.)

– et problématiques environnementales ( par exemple, 70 globes terrestres inclinés de différentes façons, représentant les choix de certains pensant qu’il y a une multitude de planètes, et donc nous pouvons épuiser les ressources de notre planète ).

Nous avons trouvé les œuvres belles et pleines de sens ; elles reflètent des situations et des problématiques complexes du contexte actuel. (Aghiles, Elena). 

«  L’exposition est plutôt intéressante, les œuvres sont très profondes. On discute et on débat dessus. Je n’ai pas aimé la pensée absurde de voir les choses au-delà de l’objet en question. Les cartes postales offertes sont excellentes. La façon d’expliquer de la guide était très ludique et inclusive. Sinon le fait d’utiliser des sens autres que le visuel était intéressant. » (Yasmine et Brayan). 

« En un mot, nous avons trouvé l’exposition originale. La guide nous a fait aimer cette exposition car grâce à elle on est « entrés » dans le sujet. Au départ, quand on nous a dit qu’on irait voir une exposition à la fondation EDF ont été dubitatifs. Dès l’entrée, nous avons été surpris. On pensait qu’on allait s’embêter. Notre œuvre préférée était celle des savons de Marseille où il y était écrit l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme. 

  1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un État.
  2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

L’œuvre d’art des globes terrestres est celle que nous avons le moins aimée car nous l’avons jugée trop “banale”. En conclusion, nous pouvons dire que l’exposition fut intéressante et qu’il y’ a pleins de moyens de voyager pour être heureux. » (Amayès et Valentine).

«  […] Les œuvres étaient toutes très différentes et originales ce qui nous a permis de découvrir les côtés du voyage que l’on n’imaginait pas forcément. De plus, la guide nous a permis de découvrir toutes ces œuvres en profondeur et de comprendre certaines choses dont on ne se rendrait pas compte seuls. On a toutes les trois beaucoup apprécié l’exposition car elle a réussi à nous faire voyager et nous cultiver. » ( Rose, Isabelle et Mathilde).

Les élèves de la Classe LSI.

Categories: Actualités