Une union en dépit du bon sens

Les intervenants de l’association « Handy et Manchu » accompagnent des jeunes en situation de crise, de rupture, dans une optique de meilleure connaissance de soi et de changement. La méthode pratiquée est celle du Théâtre-récit (approche biographique). Le processus invite chacun à être auteur, acteur et géographe de sa vie.

Entre le 11 septembre et le 23 octobre 2007, Solenn Bardet et Jean-Marie Thiedey ont animé un atelier dans les locaux du Lycée de la Solidarité Internationale à Paris 13 et y ont accueilli 19 élèves de première année. Dix sept élèves du LSI ont réalisé à Confluences « Une union en dépit du bon sens », un court métrage de 20’ minutes dans lequel ils abordent l’immigration sous deux angles, fictionnel et documentaire. Cette réalisation concluait une séquence de sept ateliers hebdomadaires.

© 2015 Pôle innovant lycéen.